Octave Mirbeau

Ut Wikipedy
Gean nei: navigaasje, sykje


Wiki letter w.svg
Dit artikel is in stobbe oer literatuer.
Jo wurde útnoege en foegje jo witten hjir ta.


Octave Mirbeau

Octave Mirbeau (Trévières, 16 febrewaris 1848Parys, 16 febrewaris 1917) wie in Frânsk skriuwer, sjoernalist, pamfletskriuwer, keunstkritikus en toanielskriuwer, dy't beskôge wurdt as ien fan de meast oarspronklike figueren út de literatuer fan de Belle Époque.

Yn 30 jier tiid skreau er mear as 15 romans en 150 ferhalen.

Wurk[bewurkje seksje | boarne bewurkje]

Romans[bewurkje seksje | boarne bewurkje]

  • Le Calvaire (1886)
  • L'Abbé Jules (1888).
  • Sébastien Roch (1890).
  • Dans le ciel (1892-1893)
  • Le Jardin des supplices (1899).
  • Le Journal d'une femme de chambre (1900).
  • Les 21 jours d’un neurasthénique (1901).
  • La 628-E8 (1907).
  • Dingo (1913).
  • Un gentilhomme (1920).

Ferhalen[bewurkje seksje | boarne bewurkje]

  • Contes cruels (1990).

Teater[bewurkje seksje | boarne bewurkje]

  • Les Mauvais bergers (1897).
  • Les affaires sont les affaires (1903).
  • Farces et moralités (1904).
  • Le Foyer (1908).

Non-fiksje[bewurkje seksje | boarne bewurkje]

  • Lettres de l'Inde (1991).
  • Combats esthétiques (1993).
  • L'Amour de la femme vénale (1994).
  • Combats littéraires (2006).
  • Correspondance générale (2003-2006-2009).

Sitaten[bewurkje seksje | boarne bewurkje]

  • «Si pauvre qu'il soit, un homme ne vit pas que de pain. Il a droit, comme les riches, à la beauté. »
  • « Le meurtre est la base même de nos institutions sociales. »
  • « Cette tristesse et ce comique d’être un homme. Tristesse qui fait rire, comique qui fait pleurer les âmes hautes. »
  • « Si infâmes que soient les canailles, ils ne le sont jamais autant que les honnêtes gens. »
  • « Les lois sont toujours faites par les riches contre les pauvres. »
  • « Quand il y a quelque part un homme trop riche, il y a, par cela même, autour de lui, des gens trop pauvres. »

Literatuer[bewurkje seksje | boarne bewurkje]

  • P. Michel – J.-F. Nivet, Octave Mirbeau, l’imprécateur au cœur fidèle (1990).
  • Cahiers Octave Mirbeau (1994-2011).

Keppeling om utens[bewurkje seksje | boarne bewurkje]